Quelles différences entre sushis, makis et sashimis ?

La recherche d’originalité dans l’alimentation est une motivation permettant d’apporter de la diversité à travers la dégustation de spécialités culinaires de nombreux pays. Le Japon se distingue par son mode de vie et culture en s’illustrant particulièrement avec une riche gastronomie délicieuse, dont les variétés de plats ne sont plus à démontrer. La cuisine nippone attribue notamment des noms spécifiques aux excellentes pitances comme les sushis, makis et sashimis où les ingrédients de préparation sont similaires, mais aboutissent à des résultats uniques.

Sushi : du riz, du vinaigre et du poisson

Le terme « Sushi » correspond à un plat japonais composé principalement de riz vinaigré (shari) mélangé à des fruits de mer, du poisson cru, des champignons ou des légumes (neta). En effet, le sushi est la concoction vitrine nippone par excellence, et celui-ci désigne un ensemble de plat dont le plus populaire demeure le nigiri sushi. D’autres variants comme le temari sushi sont alors éclipsés par ce dernier dans diverses nations. Cet emblème de la cuisine japonaise est retrouvé dans la totalité des restaurants spécialisés, et la livraison de sushis possible à Nîmes caractérise d’ailleurs l’option idéale pour bénéficier de la meilleure qualité de sushi à domicile.

Il faut noter que la consommation de sushi est occasionnelle au Japon car le riz vinaigré représente un moyen élégant pour conserver le poisson mariné.

Maki : goûter le sushi autrement

Le maki sushi c’est des petits rouleaux de riz vinaigré (sumeshi) enroulés dans une feuille de nori, également fourrés avec divers ingrédients (poisson, œufs, légumes, etc.). Ce plat s’apparente automatiquement au sushi nigiri car il a été inventé pour des raisons de conservation prolongé du riz dans ce cas. La dégustation de maki se réalise en outre avec les doigts ou des baguettes avec un supplément de sauce soja ou wasabi.

Les produits utilisés pour fabriquer un maki doivent être impérativement frais, et le changement de composition amène aussi à la création de différents types (hoso maki, naka maki, futo maki, ura maki).

Sashimi : le classique des plats japonais

Le sashimi se distingue du sushi car c’est une denrée principalement constituée de tranches de poisson ou de crustacé, et certains sashimis peuvent en plus être fabriqués à partir de viandes de bœuf ou de cheval. Le thon demeure l’ingrédient phare du sashimi au pays du soleil levant, et le découpage fin peut varier selon l’espèce. Ce mets délicat ainsi qu’onéreux est confectionné par les grands chefs, et elle demeure pareillement consommée rarement malgré la saveur sophistiquée qu’elle renferme.

Comment sont préparées les feuilles de nori ?
3 recettes de variantes surprenantes des sushis